fbpx

6 conseils pour minimiser la prise de poids à l’arrêt du tabac

 

“J’aimerais bien arrêter de fumer mais j’ai peur de grossir !”

Quelle fumeuse n’a jamais prononcé cette phrase ?

C’est, hélas, un frein puissant à l’arrêt du tabac bien avant le risque santé… particulièrement chez la femme, souvent plus soucieuse de sa silhouette !

Je ne reviendrai pas sur les dangers du tabac, cependant je souhaitais vous rappeler qu’il est responsable de plus de 75000 décès par an en France et que, malgré une diminution du nombre de fumeurs ces dernières années, seules les femmes de 45 à 64 ans n’ont pas suivi cette baisse !
 

Pourquoi est-il important pour la femme d’arrêter de fumer dès 40 ans ?

 
Bien évidemment, plus vous arrêter tôt, plus vous multipliez vos chances de vivre plus longtemps et en meilleure santé !

Toutefois sachez que, outre toutes les maladies que vous connaissez, fumer avance la période de la ménopause de 2 ans en moyenne de par une action anti-œstrogène.

tabac et bouffées de chaleur

Le tabac en accentue aussi les symptômes comme les bouffées de chaleur ainsi que les conséquences, avec des risques plus importants d’ostéoporose.

Sachez également que les risques cardiovasculaires augmentent chez la femme ménopausée. En effet, la chute des œstrogènes vous fait perdre la protection que vous aviez jusque-là par rapport aux hommes, … et si vous continuez à fumer, vous augmentez d’autant ce facteur !

Petite parenthèse fermée, revenons à votre peur de grossir 😉.
 

Les raisons qui vous font prendre du poids à l’arrêt du tabac

 
… car oui, si vous conservez la même façon de vous alimenter, si vous ne bougez pas plus, il y a fort à parier que vous prendrez du poids (une moyenne de 3 à 5 kg sur 1 an)… et c’est normal, c’est physiologique.

Au-delà, c’est que vous compensez en mangeant plus.
 

◈ Raison N°1

Le ralentissement de votre métabolisme. Celui d’une fumeuse est légèrement plus rapide (+ 10% environ) et brûle donc un peu plus de calories.

1 cigarette équivaut à une dépense énergétique de 10 kcal donc si vous fumiez 1 paquet, vous dépensiez environ 200 kcal de plus par jour !

A cela, il faut rajouter le fait que si vous approchez ou êtes en période de ménopause, votre métabolisme est déjà également en perte de vitesse… cela accentuera aussi la prise de poids.
 

◈ Raison N°2

La nicotine a un effet coupe-faim et vous permettait de réduire vos consommations caloriques.

arrêt tabac et grignotage

◈ Raison N°3

Vos papilles gustatives retrouvent leurs “pleins pouvoirs” et vous donnent plus envie de savourer de bonnes choses.
 

◈ Raison N°4

L’effet du manque, l’habitude de pallier au stress ou de combler l’ennui par une cigarette sont souvent remplacés par du grignotage.
 

◈ Raison N°5

Le tabac contient aussi nombres de produits toxiques dont certains se fixent sur vos neurotransmetteurs et augmentent la production de certaines hormones comme la sérotonine (l’hormone du bien-être).

A l’arrêt du tabac, la production de sérotonine va chuter et entraîner des compulsions sucrées et agir sur votre humeur (pour plus d’info à ce sujet, vous pouvez lire mon article sur la sérotonine).

Heureusement, ce n’est pas irrémédiable et il y a toujours des solutions !
 

6 conseils pour minimiser votre prise de poids à l’arrêt du tabac ?

 

① Ne vous lancez surtout pas dans l’hyper contrôle alimentaire

Couplé à l’arrêt du tabac, un régime strict ne fera qu’amplifier le stress et renforcer les risques de craquages… et d’abandon.

Modifiez simplement votre alimentation en privilégiant les aliments frais, bio et de saison à forte densité nutritionnelle mais faible densité calorique pour un effet de satiété durable (fruits, légumes, légumineuses, protéines de qualité, bonnes graisses riches en oméga-3) et buvez beaucoup d’eau pour éliminer les toxines.

Réduisez votre consommation de sucre raffiné qui entretient l’envie de manger (le sucre appelle le sucre !) et commencez votre journée par un petit déjeuner protéiné plutôt que sucré.

👉🏼 Si vous êtes une “bonne mangeuse”, vous pouvez réduire légèrement les quantités tout en maintenant une assiette équilibrée.
 

② Bougez, bougez, bougez

 
arrêt du tabac et marche active

… et bougez encore plus, si vous pratiquiez déjà une activité physique, pour éliminer ces 200 kcal que ne vous fait plus “brûler” 🔥 la cigarette !

⇴ 30/40 mn de marche active quotidienne (ou au moins 3 à 4 fois par semaine) vous y aidera fortement ou tout autre activité cardio modérée.
 

③ Pratiquez quelques exercices de relaxation

Comme la cohérence cardiaque, une pratique respiratoire excellente pour la santé globale et notamment pour réduire stress et prise de poids ou “la bulle de calme”, véritable sas de décompression pour retrouver la sérénité.
 

④ Trouvez des palliatifs à l’ennui

Lorsque vous sentez une envie de fumer, apaisez votre émotion de l’instant et essayez d’associer plaisir et convivialité autrement qu’avec de la nourriture ou une cigarette : lire quelques pages d’un bon livre, écouter un podcast, une musique qui vous donne la pêche ou vous relaxe, appeler un(e) ami(e), sortir prendre l’air, vous faire un soin beauté ou un petit cadeau avec l’argent économisé sur les cigarettes 😉 !

arrêt tabac et balle anti-stress
Il suffit souvent de détourner l’attention de votre cerveau quelques instants et de remplacer l’envie de fumer par autre chose. Pourquoi ne pas investir dans une balle “anti-stress” pour occuper vos mains ?

Arrêter de fumer libère du temps, alors mettez-le à profit pour prendre soin de vous.
 

⑤ Préparez-vous quelques “en-cas” sains… pour le cas où

Une petite poignée de noix ou amandes, quelques bâtonnets de crudités, 1 fruit, 1 carré de chocolat noir à savourer, 1 grand verre d’eau permettent souvent de combler une envie de grignoter sans que ce soit catastrophique pour le tour de taille. Et puis il faut aussi savoir se faire plaisir tout de même 😉.
 

⑥ Aidez-vous avec les “médecines naturelles”

Les huiles essentielles en inhalation sèche sur un mouchoir ou par voie orale contre les fringales (voir ici) ou en aide au sevrage tabagique (voir ici).

Les fleurs de Bach. Il existe des synergies pour une soutien tout au long de la journée (voir ici)

La phytothérapie. Essayez une cure de kudzu, plante grimpante originaire d’Asie. Elle est principalement connue pour ses effets bénéfiques en cas de dépendances, notamment celles à l’alcool et au tabac (ne pas utiliser en cas d’antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein). En cas de doutes ou de pathologie(s) particulière(s), demandez l’avis de votre médecin traitant.
 
Finalement le comportement face à la cigarette est assez similaires à celui des compulsions ou addiction au sucre par exemple… Ils font, tous deux, appel aux émotions et au circuit de la récompense et la seule volonté ne suffit pas toujours !…
 
N’hésitez plus à vous faire aider pour vous libérer de cette mauvaise habitude !… Quelques kilos peuvent se perdre mais la santé est parfois plus compliquée à récupérer !

 

Chrystel bio blog

Chrystel

Coach Synergie Minceur et créatrice de la méthode Minceur Harmonie Vitalité 45+
J’aide la femme de + 45 ans à se libérer de ses kilos émotionnels et inesthétiques afin qu’elle retrouve vitalité, minceur et confiance en elle.
Mon coaching est basé sur 4 piliers : mindset, alimentation, apaisement des émotions et activité physique.

Découvrez mes accompagnements
Starter Minceur & Vitalité 45+
Forfaits de coaching minceur

Pin It on Pinterest